therapie pour enfantLa thérapie pour les enfants n’est pas un sujet facile à aborder pour les parents. Personne ne veut que son enfant ait besoin d’une thérapie. Mais malheureusement, les problèmes difficiles, voire traumatisants, que les enfants peuvent rencontrer sont nombreux. Seul un professionnel qualifié peut les aider à les surmonter. Bien que la thérapie pour l’enfant soit habituellement axée sur les problèmes qui en font une nécessité, elle est également censée traiter des aspects positifs tout en abordant les problèmes et les symptômes négatifs. Les séances de thérapie peuvent ainsi mettre l’accent sur l’aspiration à un avenir optimiste, sur des méthodes d’adaptation positives et sur le renforcement de l’estime de soi, de la confiance en soi etc. Focus sur la thérapie pour l’enfant.

Qu’est-ce que la thérapie pour l’enfant ?

L’enfant qui rencontre des difficultés peut participer à une thérapie par le jeu, à une thérapie comportementale ou à une thérapie expressive, de quoi lui fournir l’occasion de non seulement survivre après un traumatisme, mais de s’épanouir.

La thérapie pour l’enfant, aussi appelée counseling pour l’enfant, est à peu près la même chose que la thérapie et le counseling pour les adultes : elle leur offre un espace sûr et une oreille empathique tout en fournissant des outils pour provoquer un changement dans leurs pensées, leurs sentiments et leurs comportements. Tout comme les clients adultes, les enfants reçoivent un soutien affectif et un soutien ciblé au cours de leurs séances. Ils peuvent se concentrer sur la résolution des conflits, la compréhension de leurs propres pensées et sentiments, ou sur la recherche de nouvelles solutions aux problèmes.

La seule grande différence entre la thérapie pour adultes et la thérapie pour enfants est l’accent mis sur l’élimination des troubles mentaux, des traumatismes ou de tout autre problème difficile auquel l’enfant est confronté, pour s’assurer qu’il comprend ce qui se passe et ce qui lui arrive.

La thérapie pour enfants peut être pratiquée avec l’enfant seul ou avec ce dernier et l’un ou les deux parents, voire avec toute la famille. Elle est souvent administrée par un thérapeute spécialisé dans le travail avec les enfants, qui peut offrir aux parents ou aux tuteurs des renseignements qui ne sont pas toujours évidents.

Le thérapeute et le(s) client(s) peuvent couvrir une grande variété de questions et de problèmes, y compris :

  • Le divorce ou la séparation ;
  • Le décès d’un être cher ;
  • Le traumatisme ;
  • L’intimidation ;
  • L’abus sexuel ;
  • La violence psychologique ;
  • La violence physique ;
  • Le déménagement ;
  • La toxicomanie ;
  • La maladie mentale, comme la dépression, l’anxiété et le trouble obsessionnel-compulsif, etc.

Quel que soit le traitement que l’on cherche, il sera probablement très tourné vers l’avenir (c’est-à-dire qu’il y aura peu de recul ou de fouilles dans le passé) et sera probablement mené de manière non verbale pendant une grande partie du temps (jeux, arts, etc.).

Par ailleurs, les séances de thérapie peuvent se concentrer sur plusieurs objectifs importants en plus des objectifs propres à chaque situation :

  • Développer l’estime de soi de l’enfant ;
  • Aider à améliorer ses capacités de communication ;
  • Stimuler un développement sain et normal ;
  • Construire un répertoire émotionnel approprié ;
  • Améliorer le vocabulaire émotionnel de l’enfant.

En résumé, la thérapie pour l’enfant est assez semblable à la thérapie pour adultes en termes d’objectifs visés et de problématiques abordées, mais elle limite l’attention aux problèmes auxquels les jeunes enfants sont confrontés et met l’accent sur une perspective prospective, tout en incluant des techniques et des exercices qui sont appropriés pour l’âge de l’enfant.

Quand la thérapie pour enfants est-elle efficace ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, la thérapie pour enfants peut être efficace pour un large éventail de problèmes. Si un parent n’est pas certain que l’enfant a besoin de counseling ou non, la liste des symptômes ci-dessous peut être un bon indicateur. Si l’enfant éprouve un ou plusieurs de ces symptômes, en plus de l’inquiétude du parent, c’est probablement une bonne idée de l’emmener pour une évaluation.

Les symptômes suivants peuvent indiquer un problème que la thérapie pour enfants peut corriger ou aider à résoudre :

  • Agression injustifiée ;
  • Incontinence ;
  • Difficulté d’adaptation aux situations sociales ;
  • Cauchemars fréquents et troubles du sommeil ;
  • Détérioration soudaine des notes à l’école ;
  • Inquiétude et anxiété persistantes ;
  • Désintérêt pour les activités aimées en temps normal ;
  • Perte d’appétit et perte de poids importante ;
  • Comportement obsessionnel et/ou compulsif ;
  • Pensées suicidaires ;
  • Hallucinations auditives ;
  • Isolement social et désir d’être seul ;
  • Consommation d’alcool ou de drogues ;
  • Augmentation des plaintes inexpliquées, etc.

En plus de ces éléments, l’enfant peut être aux prises avec des problèmes tels que :

  • Des sentiments persistants de tristesse ou de désespoir ;
  • Colère constante et tendance à réagir de façon excessive aux situations ;
  • Préoccupation à l’égard d’une maladie physique ;
  • Incapacité de se concentrer, de penser clairement ou de prendre des décisions ;
  • Incapacité à rester assis sans bouger ;
  • Participation à des actes violents tels que mettre le feu ou tuer des animaux.

L’engagement est la clé de la guérison de l’enfant

Si les parents décident de faire entrer leur enfant en thérapie, ils doivent s’assurer de rester engagés tout au long du processus. Les spécialistes recommandent aux parents de poser les questions suivantes au thérapeute :

  • Pourquoi recommande-t-on une psychothérapie ?
  • Quels résultats pouvons-nous escompter ?
  • Pendant combien de temps mon enfant suivra-t-il une thérapie ?
  • À quelle fréquence le psychothérapeute consultera-t-il mon enfant ?
  • Le médecin rencontrera-t-il mon enfant seul ou avec toute la famille ?
  • Combien coûtent les séances de psychothérapie ?
  • Comment serons-nous informés des progrès de notre enfant et comment pouvons-nous l’aider ?
  • Dans combien de temps peut-on s’attendre à des changements ?

La façon d’aborder avec un enfant la possibilité d’aller consulter un psychothérapeute est à prendre en considération. En effet, il peut être gênant pour les parents et l’enfant de parler de santé mentale.

Voici quelques conseils à suivre dans une telle situation :

  • Choisir le bon moment pour lui parler ;
  • lui assurer qu’il n’est pas en difficulté ;
  • L’écouter attentivement ;
  • Prendre au sérieux ses préoccupations et ses émotions ;
  • Lui expliquer que les problèmes qu’il rencontre sont courants ;
  • Que le rôle d’un thérapeute est de fournir aide et soutien ;
  • Que ce processus sera confidentiel, etc.

Comme pour toute autre forme de thérapie, la thérapie pour l’enfant est plus efficace lorsque toutes les personnes impliquées sont à bord, apportent leur soutien et contribuent activement au succès du processus.

Vous êtes un parent et vous sentez le besoin de consulter un professionnel pour comprendre l’état de votre enfant ou le faire entrer en thérapie en cas de besoin ? Vous pouvez nous contacter à tout moment pour vous orienter vers un spécialiste qui saura répondre à toutes vos interrogations.

Menu